La culture de la vigne s'accommode de la plupart des climats et des sols. Mais la qualité du vin obtenu dépend étroitement des conditions climatiques, topographiques, et de l'action des hommes.

Ainsi, la viticulture n'est possible que sous les climats tempérés ; des hivers trop froids, des étés trop pluvieux ou trop secs provoquent des maladies, détruisent les récoltes avant maturation des fruits, ou encore donnent des jus sans saveur ou trop acides pour être vinifiés. Le climat méditerranéen, doux et humide l'hiver, sec et chaud l'été, est le plus favorable à la viticulture. Les principaux pays producteurs comprennent tous des régions ayant un tel climat.

Pour donner du vin de qualité, la vigne exige deux conditions principales. En premier lieu, une exposition favorable au soleil : tous les vignobles sont en plaine ou sur des coteaux exposés au soleil pendant une bonne partie de la journée ; la lumière directe du soleil est nécessaire à l'enrichissement du raisin en sucres.

Pinot Noir   Chardonnay

Le Champagne Paul Laurent est un négoce en vin de champagne et son activité principale est l'élaboration de vin de Champagne avec pour objectif principal la commercialisation du produit.

L'art du Champagne Paul Laurent exige quatre conditions, chacune d'entre elles indispensable à sa réussite.

Le Champagne Paul Laurent exploite un vignoble au cœur des coteaux de Bethon (dans les Coteaux du Sézannais).
Ce vignoble couvre une partie des besoins de l’entreprise, l’autre partie provient de vignerons et de propriétaires récoltants de la région.

Les vendanges débutent environ 100 jours après la floraison, en septembre ou octobre. Elles durent 2 à 3 semaines et sont effectuées manuellement afin de sauvegarder l'intégrité des grappes jusqu'au pressoir.

La charge réglementaire d'un pressoir est de 4000 kg de raisins qui donnent 2050 litres de cuvée.

Les grandes étapes de la vinification, c'est-à-dire de la transformation du moût en vin, s'étendent d'octobre à décembre. L'élaboration des vins de champagne obéit à des règles très strictes et réglementées. Elle repose sur deux fermentations distinctes. La première permet de transformer le moût en vin sous l'action de levures naturelles. Elle dure environ deux semaines dans des cuves à température régulée.

Le vin transformé, chaque cuvée est dégustée et évaluée par le chef de cave. Ce dernier, avec son œnologue, détermine, à partir de nombreux vins issus de cépages différents, ceux qui serviront pour l'assemblage final.

Leur expérience permet de créer, année après année, un vin de qualité constante et fidèle au style qui caractérise chacune des cuvées du Champagne Paul Laurent.

Votre navigateur ne supporte pas le plugin flash.

L'assemblage réalisé, le vin obtenu est mis en bouteille après avoir été stabilisé. Par addition de levures et de sucre, la seconde fermentation transforme le vin tranquille en vin effervescent. Les bouteilles sont rangées « sur lattes » dans les caves à température constante de 10°C. Débute alors la seconde fermentation qui dure de 1 à 2 mois.

Les levures transforment progressivement les sucres en alcool et en gaz carbonique qui feront du Champagne un vin effervescent. Cette phase est également appelée prise de mousse.

Le vieillissement en cave dure environ 2 ans et de 4 à 5 ans pour les champagnes millésimés.

Arrivé à maturité, le champagne est remué afin de rassembler le dépôt né de la fermentation. Pendant plusieurs semaines, le remuage est effectué avec une grande précision par des systèmes automatiques minutieusement réglés.

Le dépôt est ainsi accumulé dans une capsule fixée lors de la mise en bouteille. Le dégorgement va permettre de l'expulser grâce à la forte pression contenue dans les bouteilles.


Le vide constitué par ce retrait est comblé par une liqueur faite de sucre de canne fondu dans du vin de champagne. C'est le dosage de cette liqueur qui définit le type de champagne : brut, sec, demi-sec.


La bouteille reçoit alors son bouchon de liège et le muselet qui le maintient.